Six fois depuis le début de la campagne électorale au Québec, des chefs de parti sont tombés « par hasard » sur des candidats adverses qui se trouvaient sur leur route. Si l’ensemble des candidats concernés jurent qu’il s’agit véritablement de rencontres fortuites, des observateurs expliquent que ces face-à-face sont parfois « arrangés avec le gars des vues ».

READ  Societe - "Le printemps, ce n'était qu'un avant-goût" : à Nanterre, l'Unef appelle de nouveau à la mobilisation contre Parcoursup



radio-canada.ca

READ  En continu - La CAQ promet 2,6 milliards pour revitaliser l'est de Montréal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here