Le collectif Gras politique organisait dimanche ses Etats généraux de la grossophobie. Ces échanges visent à permettre de mieux lutter contre les représentations négatives et les discriminations envers les personnes en surpoids ou obèses. Un sujet qui trouve une illustration criante dans les relations avec le personnel médical. 



francetvinfo.fr

READ  Top - Une 18e collision mortelle à Montréal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here