"Intervilles" affaire de triche: Olivier Chiabodo porte plainte pour harcèlement

L’ex-animateur d’Intervilles Olivier Chiabodo porte plainte contre TF1, 20 ans après cette affaire de triche.

La carrière d’Oli­vier Chia­bodo a connu des hauts et des bas. En 1997, l’ani­ma­teur était licen­cié pour la première fois de TF1 après avoir triché durant le jeu qu’il présen­tait, Inter­villes. Il était alors accusé d’avoir indiqué avec ses doigts des réponses aux ques­tions posées lors d’un quiz. La première chaîne avait alors porté plainte contre X et l’avait licen­cié pour faute grave. Vingt ans après les faits, Olivier Chia­bodo ré-ouvre le dossier. En effet, selon nos confrères du Pari­sien, l’ani­ma­teur a décidé de porter plainte à son tour contre X pour « harcè­le­ment moral » auprès du procu­reur de Nanterre.

READ  Scandal saison 3, épisode 14 : encore un mort

Si ce scandale audiovisuel revient au cœur de l’actualité médiatique, c’est parce qu’un accord de confidentialité avait été signé entre les deux parties pour ne plus jamais évoquer l’affaire. Réembauché en 2006 puis licencié en janvier, Olivier Chiabodo accuse TF1 d’avoir acheté son silence. Selon lui, il n’aurait fait qu’exécuter les ordres de Gérard Louvin qui aurait « pris, seul, la décision d’éliminer certains candidats ou de complexifier les épreuves », écrit Le Parisien. L’ex-salarié de la chaîne affirme qu’il portait une oreillette sur les tournages et répondait aux demandes de son patron.

READ  L’amour est dans le pré saison 9 - 2014 : Portrait des 7 agriculteurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here