La fumée du tabac contient plus de sept-mille substances chimiques
La fumée du tabac contient plus de sept-mille substances chimiques

De nouvelles données du Baromètre de Santé publique France publiées aujourd’hui, montrent que l’exposition des Français à la fumée des autres diminue au domicile mais qu’elle reste stable sur le lieu de travail, alors même que la réglementation l’interdit. Dans ce contexte, Santé publique France lance une campagne pour promouvoir le dispositif d’aide à distance Tabac info service auprès du grand public et sur les lieux de travail.
A l’intérieur du lieu de travail, l’exposition varie selon la catégorie socio-professionnelle

Malgré la réglementation adoptée en 2007, encore 15,7 % des personnes âgées de 18 à 64 ans exerçant une activité professionnelle déclarent en 2017 avoir été exposées à la fumée de tabac des autres au cours des 30 derniers jours à l’intérieur des locaux sur leur lieu de travail.

READ  The Vampires diaries, saison 5 : Les choses se dérouleront-ils comme anticipés ?

Pour cette exposition à l’intérieur du lieu du travail, les inégalités sociales sont marquées : les ouvriers sont quatre fois plus nombreux (27,4 %) que les cadres et professions intellectuelles supérieures (6,4 %) à déclarer y être exposés.
A l’intérieur du domicile, le tabagisme diminue mais reste fréquent

La présence de quelqu’un fumant à l’intérieur du domicile diminue significativement entre 2014 et 2018, quel que soit le statut tabagique de la personne interrogée et quelle que soit la fréquence de ce tabagisme. Le tabagisme au domicile diminue ainsi significativement de 27,5 % en 2014 à 17,6 % en 2018, qu’il soit observé régulièrement (de 19,4 % à 12,5 %) ou de temps en temps (de 8,1 % à 5,1 %).

READ  Pays-bas : Une route de fées

Cette baisse est particulièrement marquée parmi :

les fumeurs quotidiens : la fréquence du tabagisme au domicile a diminué de 14 points (de 52 % en 2014 à 37,9 % en 2018)

les fumeurs vivant dans un foyer avec un enfant : la fréquence du tabagisme au domicile a été divisée par deux entre 2014 et 2018, passant de 31,6 % à 14,4 % en présence d’un enfant de moins 4 ans.

Une campagne pour promouvoir Tabac info service

Santé publique France lance une campagne digitale d’information sur le dispositif d’aide à l’arrêt tabac info service et de son service téléphonique, le 39 89. Son objectif : inciter les fumeurs à recourir à ce service pour les aider à arrêter de fumer.

READ  Démission de Florian Philippot: La réaction de Marine Le Pen

4 messages seront diffusés sous forme de bannières permettant aux internautes de mieux se familiariser avec le fonctionnement de ce dispositif et de connaître ses atouts :

la gratuité : service gratuit + coût d’un appel classique

la flexibilité : la possibilité de prendre un rendez-vous téléphonique avec un tabacologue qui vous rappelle

l’efficacité : 87 % des utilisateurs du service estiment que l’accompagnement téléphonique par Tabac info service les a aidés dans leur démarche d’arrêt du tabac

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here