Montréal Préserve l'Abordabilité avec son Droit de Préemption sur deux Immeubles Résidentiels
Montréal Préserve l'Abordabilité avec son Droit de Préemption sur deux Immeubles Résidentiels

La Ville de Montréal est heureuse d’annoncer son intention d’acquérir deux immeubles résidentiels qui hébergent des populations vulnérables afin d’en préserver la vocation et l’abordabilité. Depuis un an, un total de 101 maisons de chambres, réparties dans 9 arrondissements, ont été assujetties au droit de préemption. Leur abordabilité pourra ainsi être protégée. Par ces gestes significatifs, la Ville continue de favoriser l’accès au logement à des personnes vulnérables qui se retrouvent trop souvent sans domicile fixe, parce qu’elles ne correspondent pas aux critères ou aux exigences des hébergements existants.

Les immeubles concernés par cette action sont situés dans les arrondissements de Ville-Marie et de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et s’ajoutent à deux autres acquisitions confirmées en décembre pour des maisons de chambres dans les arrondissements de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et du Sud-Ouest. Cette démarche s’inscrit dans l’objectif que s’est fixé la Ville de Montréal de préserver des milieux de vie inclusifs et durables, où règne un fort soutien communautaire. Au total, 64 chambres et petits logements resteront à l’abri de la spéculation immobilière.

« Dans le contexte de rareté des logements qui sévit actuellement, nous posons de nouvelles actions concrètes afin de préserver l’abordabilité du parc de logements locatifs existant. Nous renforçons aussi le filet de sécurité des personnes les plus vulnérables en protégeant des maisons de chambres. Ces derniers mois, nous avons innové en exerçant notre droit de préemption afin de permettre à la Ville d’intervenir avec agilité pour répondre aux besoins d’un plus grand nombre de ménages en matière d’habitation. Ce droit de préemption joue aussi un rôle crucial pour assurer la survie des maisons de chambres existantes et éviter qu’elles ne disparaissent au profit d’autres usages. Ce type d’habitation représente, dans bien des cas, le dernier rempart empêchant une personne de tomber dans l’itinérance. Nous nous assurons que ces habitations continuent d’offrir des logements accessibles et nous évitons le déplacement de populations vulnérables », a déclaré Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif et responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière, des affaires juridiques et des projets immobiliers stratégiques.

En se prévalant de son droit de préemption sur ces immeubles, la Ville saisit l’occasion de les acquérir au moment de leur mise en vente, au prix du marché. Cela permet de trouver des modalités, en collaboration avec des organismes, pour maintenir la qualité de vie des plus vulnérables et pérenniser l’abordabilité de ces logements. Notons que cette nouvelle action est en phase avec la vision du Chantier Montréal abordable, une démarche de concertation réunissant les principaux acteurs de l’immobilier. Ce chantier a notamment été mis en place pour favoriser la préservation de logements existants et faciliter le rachat d’immeubles par des organismes communautaires à but non lucratif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here