Patrick Snay, 69 ans, est directeur de l’école privée Gulliver à Miami en Floride et il a été licencié en novembre 2011. Il décide alors d’attaquer l’établissement en justice, parce qu’il estime être victime de discrimination à cause de son âge. Il gagne son procès et devrait recevoir 80 000 dollars de dommages et intérêts. Cependant, une clause particulière précisait que l’accord conclu devait rester confidentiel. La fille de Patrick Snay, Dana, à l’issue du procès, va hélas, s’empresser trop vite, de poster un message sur Facebook : «Mes parents ont gagné le procès contre Gulliver. Gulliver va donc officiellement payer pour mes vacances en Europe cet été. PREND ÇA!» Message lourd de conséquence, au regard de la clause prévue, puisque l’école a gagné en appel, et que la famille Snay n’aura pas un centime. Le juge a d’ailleurs estimé clairement «David Snay a violé l’accord en rompant sa promesse»…
Patrick Snay, 69 ans, est directeur de l’école privée Gulliver à Miami en Floride et il a été licencié en novembre 2011. Il décide alors d’attaquer l’établissement en justice, parce qu’il estime être victime de discrimination à cause de son âge. Il gagne son procès et devrait recevoir 80 000 dollars de dommages et intérêts. Cependant, une clause particulière précisait que l’accord conclu devait rester confidentiel. La fille de Patrick Snay, Dana, à l’issue du procès, va hélas, s’empresser trop vite, de poster un message sur Facebook : «Mes parents ont gagné le procès contre Gulliver. Gulliver va donc officiellement payer pour mes vacances en Europe cet été. PREND ÇA!» Message lourd de conséquence, au regard de la clause prévue, puisque l’école a gagné en appel, et que la famille Snay n’aura pas un centime. Le juge a d’ailleurs estimé clairement «David Snay a violé l’accord en rompant sa promesse»…

Patrick Snay, 69 ans, est directeur de l’école privée Gulliver à Miami en Floride et il a été licencié en novembre 2011. Il décide alors d’attaquer l’établissement en justice, parce qu’il estime être victime de discrimination à cause de son âge.

READ  The Mentalist : Come back de Patrick Jane

Il gagne son procès et devrait recevoir 80 000 dollars de dommages et intérêts.

Cependant, une clause particulière précisait que l’accord conclu devait rester confidentiel.
La fille de Patrick Snay, Dana, à l’issue du procès, va hélas, s’empresser trop vite, de poster un message sur Facebook :

READ  Mystery Girls - Jennie Garth et Tori Spelling : retour raté

«Mes parents ont gagné le procès contre Gulliver. Gulliver va donc officiellement payer pour mes vacances en Europe cet été. PREND ÇA!»
Message lourd de conséquence, au regard de la clause prévue, puisque l’école a gagné en appel, et que la famille Snay n’aura pas un centime. Le juge a d’ailleurs estimé clairement «David Snay a violé l’accord en rompant sa promesse»…

READ  À Monaco, La justice monégasque ébranlée par des révélations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here