À Monaco, La justice monégasque ébranlée par des révélations
À Monaco, La justice monégasque ébranlée par des révélations

La justice monégasque ébranlée par des révélations sur Dmitri Rybolovlev.

Comme dans un film noir, la guerre judiciaire que livre le milliardaire russe propriétaire du club de foot de Monaco au marchand d’art genevois Yves Bouvier a connu jeudi un rebondissement inattendu. L’affaire a cette fois raison du directeur des affaires judiciaires, Philippe Narmino, qui a annoncé sa démission jeudi.

READ  Alice Nevers saison 12 : Alice et Marquand, couple en péril

Philippe Narmino, le directeur des services judiciaires de Monaco (équivalent du ministre de la Justice), a présenté son “droit à une mise en retraite anticipée” ce jeudi après les révélations du journal.

Alors qu’un conflit opposait le milliardaire au marchand d’art suisse Yves Bouvier, Dmitri Rybolovlev est soupçonné d’avoir interféré avec la Justice, notamment en usant de son amitié avec Philippe Narmino.

READ  Enterrement Johnny Hallyday: «Ça fait très loin pour lui rendre hommage»

De nombreux SMS et autres preuves tendent à prouver que le milliardaire à tenté d’influencer les décisions de la justice, en offrant des cadeaux ou des voyages à des tiers.

READ  Sondage : L’affaire Julie Gayet ne pénalise pas François Hollande

Le scandale, que “Le Monde” n’a pas hésité à baptiser “MonacoGate,” met aussi en cause des haut-gradés de la police monégasque.

Yves Bouvier a été condamné par la Justice monégasque en 2015 pour escroquerie et complicité de blanchiment, suite à des plaintes déposées par des entités contrôlées par Rybolovlev.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here