Dans le cadre d’une étude sur la délinquance, Julie Grégoire et Cécile Mathys, deux chercheuses de l’ULiège ont interrogé 120 jeunes âgés de 14 à 18 ans issus des six IPPJ (Institutions publiques de protection de la jeunesse) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et 1.000 jeunes de 13 à 19 ans de Liège, Verviers et Charleroi.

READ  Monde - Suède : la tentation populiste

READ  France - Participe passé : faut-il simplifier la règle ?



Lesoir.be RSS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here