Les libéraux veulent lever les taxes sur l’électricité et des produits de première nécessité
Les libéraux veulent lever les taxes sur l’électricité et des produits de première nécessité

La pandémie de COVID-19, la guerre en Ukraine, la pénurie de main-d’œuvre, les mauvaises décisions de la CAQ et le réchauffement climatique sont parmi les causes de la hausse du coût de la vie. En 2021 et 2022, la hausse des salaires des Québécois.es ne suffira pas à compenser l’inflation et l’ensemble du Québec verra sa capacité d’achat diminuer.

En ce sens la cheffe de l’opposition officielle a déclaré : « Ça fait des mois que les Québécois.es doivent se serrer la ceinture pour boucler les fins de mois. Des mères de familles doivent laisser des fruits et légumes sur les tablettes car elles ne peuvent plus se le permettre. Cette situation est intenable, mais François Legault a plutôt fait le choix d’attendre et laisser les Québécois.es subir les conséquences de la hausse du coût de la vie. »

Pour faire face à cette forte hausse des coûts à la consommation, Dominique Anglade propose des mesures qui auront pour effet de remettre environ 1,5G$ dans les poches des ménages Québécois.

  1. Détaxer les produits de première nécessité
    La TVQ est toujours perçue sur des produits de première nécessité qui sont nécessaires à la vie de tous les jours. Nous proposons donc de retirer la TVQ de ces produits (ex. : brosses à dents, dentifrice, savon pour le corps, shampoing, médicaments en vente libre, etc.)
  2. Geler les tarifs d’Hydro-Québec et détaxer la facture d’électricité
    Le système de détermination des tarifs résidentiels d’électricité mis en place par la CAQ est un échec. En le liant à l’inflation, la CAQ a ajouté une pression sur le portefeuille des Québécois. Nous nous engageons à remettre un système de détermination qui n’est pas lié à l’inflation via la Régie de l’énergie. D’ici là, il y aura un gel des tarifs d’Hydro-Québec.

    De plus, nous demandons de suspendre la perception de la TVQ sur la facture d’Hydro-Québec pour les premiers 4000$ payés par les ménages.

La cheffe de l’opposition officielle, Mme Dominique Anglade, souligne par ailleurs l’inaction de la CAQ au cours des quatre dernières années, ainsi que la gouvernance autoritaire visant la promotion de ses intérêts partisans plutôt que le bien être de l’ensemble des Québécois.e.s. La cheffe libérale doute également de la capacité de François Legault à proposer des mesures structurantes qui auront un impact réel à court et à long termes sur les enjeux importants qui sont à notre porte.

Pour Carlos Leitão, porte-parole en matière de finances publiques a aussi déclaré : « François Legault dit que tout va bien pour l’économie, mais ce n’est tout simplement pas vrai. L’incertitude économique et la pénurie de main-d’œuvre diminuent notre potentiel de croissance. C’est pour cette raison que nous devons avoir un réel projet de société qui aura comme objectif de générer de la croissance à long terme. C’est ce que nous proposons avec le projet ÉCO.»

Finalement, le porte-parole en matière d’économie et de ressources naturelles, Marc Tanguay, a affirmé : « La CAQ a commis une erreur historique en modifiant le mécanisme de fixation des prix. Dès aujourd’hui, nous devons geler les tarifs d’électricité, le temps de remettre en place un mécanisme indépendant et cesser d’appliquer la TVQ sur les premiers 4000$ payés. Les Québécois et Québécoises ont besoin de ce répit financier! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here