Kenosha: Donald Trump assimile les manifestations à du « terrorisme intérieur »
Kenosha: Donald Trump assimile les manifestations à du « terrorisme intérieur »

Après avoir inspecté les ruines de commerces brûlés, Donald Trump a assimilé, mardi 1er septembre, à du « terrorisme intérieur » les manifestations violentes qui ont secoué Kenosha, sans nommer Jacob Blake, un Afro-Américain grièvement blessé par la police dans cette ville du Wisconsin

Le président des Etats-Unis juge également que les protestations et dégradations, constatées sur place, « ne sont pas des actes de manifestations pacifiques mais vraiment du terrorisme intérieur ». Il ajoute : « Kenosha a été ravagée par des émeutes antipolice et antiaméricaines. »

Plus tôt, Donald Trump a inspecté les bâtiments en ruines de la ville et assuré aux commerçants qu’il « allait les aider ». Saluant à nouveau le « travail formidable » des policiers, le président des Etats-Unis n’a, en revanche, pas spontanément nommé Jacob Blake, dont l’arrestation brutale est pourtant à l’origine des manifestations dans la ville. Hospitalisé, le jeune citoyen américain a la moitié inférieure du corps paralysée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here