L’artiste visuel, numérique Jacques Charbonneau reçoit le Prix du CALQ
L’artiste visuel, numérique Jacques Charbonneau reçoit le Prix du CALQ

Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Culture Laurentides, est heureux de décerner le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans les Laurentides à l’artiste visuel, numérique et multidisciplinaire Jacques Charbonneau. Ce prix, assorti d’un montant de 10 000 $, lui a été remis par Véronique Fontaine, directrice du soutien aux organismes de création et production au Conseil des arts et des lettres du Québec, lors de la soirée des Grands prix de la culture des Laurentides 2022, organisée par Culture Laurentides au Théâtre Le Patriote à Sainte-Agathe-des-Monts.

« Jacques Charbonneau poursuit une longue carrière artistique, en s’assurant de conserver une démarche pertinente et engagée, et en demeurant toujours très actif dans sa région. Son apport pour le milieu des arts numériques est absolument considérable et fait de lui un précurseur dans son milieu. Ses œuvres en lien avec le Recyclart, sont généreuses et font la démonstration d’une conscience humanitaire et écologique », ont mentionné les membres du jury réunis par le Conseil.

Biographie de Jacques Charbonneau

Le Recycl’Art est un art récent. Il s’est surtout développé au Japon, en France, en Belgique aux États-Unis et au Canada. Au Québec, Jacques Charbonneau est reconnu comme un pionnier en ce domaine. Les matériaux de « seconde main » utilisés dans la fabrication des sculptures et installations créent un pont entre les classes sociales érudite et populaire en raison de leur facilité d’accès et leur aspect accessible. Par ce choix, l’artiste manifeste son engagement social.

La liste des réalisations de Jacques Charbonneau regroupe les galeries et centres d’art qu’il a fondés et dirigés. Ces institutions lui ont permis de gagner sa vie et simultanément d’avoir une production personnelle, donc de consacrer entièrement sa vie à l’art. Sans ces institutions artistiques, les arts médiatiques et le Recycl’Art n’auraient pas eu une telle reconnaissance au Québec. Elles ont été reconnues par l’esprit communautaire qui les animait et par la participation du public en raison des nombreuses activités proposées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here